Vaincre sa timidité pour réussir un entretien d’embauche.
Vaincre sa timidité pour réussir un entretien d’embauche.

Vaincre sa timidité pour réussir un entretien d’embauche.

Ecouter le podcast

S’il y a un moment important dans la vie d’un timide où il est primordial de vaincre sa timidité, c’est bien lors d’un entretien d’embauche.

Ce type d’événement est générateur de stress pour tout le monde, mais encore plus lorsque l’on est timide. En effet, il va falloir parler à des inconnus, se mettre en avant et en quelque sorte se vendre. Qui plus est, il y a un enjeu non négligeable, décrocher un emploi.

Vous avez préparé votre CV, vous avez développé votre argumentaire, préparé votre tenue, pris un maximum de renseignement sur l’entreprise concernée. Mais malgré tout ça, vous n’êtes pas sûr de vous et pas à l’aise du tout.

Dans la suite de cet article, vous allez découvrir plusieurs astuces pour que cet entretien se déroule dans les meilleures conditions.

Bonne lecture.

vaincre sa timidité
Un entretien d’embauche c’est toujours intimidant

Relativisez et prenez conscience de certains points sur votre timidité.

Un des problèmes avec la timidité est qu’on se focalise trop sur soi. On peut croire que tout le monde nous observe, nous analyse et nous juge.

Or, ce n’est pas le cas. Certes lors d’un rendez-vous pour un emploi vos compétences et votre motivation seront évaluées par l’employeur. Mais, c’est le candidat qu’il évalue, pas vous personnellement.

Un autre problème avec la timidité est l’étiquette que l’on s’est collée soi-même. En se disant que l’on est timide c’est certain que l’on va se comporter ainsi. Changez de discours intérieur et dites-vous plutôt que vous êtes prudent, discret, voir un peu sauvage ou tout autre qualificatif qui sera moins limitant. 

Pour vaincre sa timidité, il est important de modifier la perception que l’on a d’elle, et ainsi de nous même. Stopper autant que possible le flux de pensées négatives et stressantes que vous pouvez avoir. Remplacez celles-ci par des encouragements, ou un discours plus objectif.

Concentrez-vous sur les aspects positifs de votre personne, les choses que vous aimez. Le plus souvent en augmentant le positif, le négatif diminue. Cela vous permettra de gagner en confiance en vous.

Relativisez, ce n’est pas un défaut ou une maladie, c’est un trait de votre personnalité qu’il est possible de surmonter (voir mon article six clefs pour surmonter la timidité). En y allant pas à pas, en cessant de se focaliser sur soi, en s’exerçant à engager la conversation et à la maintenir.  

Pour vaincre sa timidité ne pas se mettre la pression ou se faire des films.


Vous l’avez sûrement remarqué nous avons souvent tendance à imaginer comment les choses vont se passer. Comme on dit familièrement à se faire des films.

Observez bien le scénario de votre film et si celui-ci est négatif il faut impérativement l’arrêter. Les mauvais films ne feront que générer stress et appréhension ce qui vous mettra dans de mauvaises dispositions pour votre rendez-vous. C’est également valable pour toutes les situations pas seulement dans le cadre professionnel.

A l’inverse un scénario trop positif, même s’il est plus motivant peut être source de déception. Restez positif bien sûr, ne partez pas perdant, mais évitez de vous projeter dans une situation ou un contexte.

D’ailleurs si vous avez tendance à vous faire des films vous aurez probablement remarquez que la plus part du temps cela ne se passe pas du tout comme ça. Ceux-ci reflètent également nos croyances limitantes et les entretiennent, c’est une sorte de cercle vicieux.  

 En conséquence, ne perdez pas de temps avec le cinéma intérieur et remplacez-le par des activités qui vont permettront de vous détendre ou de vous changer les idées.

N’imaginez pas non plus que les autres candidats sont meilleurs que vont. Vous ne les connaissez pas et si l’employeur vous a contacté c’est qu’il estime que vous avez les qualifications et les compétences requises pour le poste. Vous avez toutes vos chances, à vous de ne pas vous mettre la pression et de les saisir.

Renseignez-vous au maximum sur l’entreprise, mais évitez les réponses toutes faites.

Faites des recherches et collectez un maximum d’informations sur l’entreprise, tout ce qui vous permettra de pouvoir répondre aux éventuelles questions du recruteur.

Cela vous permet aussi de vous concentrer sur quelque chose de concret au lieu de vous stresser.

Toutefois, il faut absolument éviter les réponses toutes faites. Il est important de rester spontané ou en tout cas d’en avoir l’air.

Dans un premier temps, n’oubliez pas que les autres candidats peuvent avoir aussi des difficultés à répondre aux questions.

Par la suite, ne perdez pas votre calme, votre réaction si vous n’avez pas une réponse peut avoir une plus grande importance que la réponse en elle-même.

 Si vous affichez une certaine assurance alors que vous ne savez pas répondre cela aura tout de même un impact positif sur le recruteur. En revanche, si vous perdez vos moyens ce sera l’inverse.

Vous pouvez aussi gagner du temps en reformulant la question ou en demandant des précisions. L’important est de paraître confiant et compétent.

Il peut y avoir aussi des questions qui ne sont pas liées à l’emploi ciblé, mais directement sur vous. Répondez alors simplement, clairement en souriant, mais sans non plus trop développer, c’est votre vie et ça ne regarde que vous.

Quelle est votre principale qualité ? Et votre principale défaut ?

Voici la question piège et qui peut déstabiliser tout le monde même les plus confiants. Trouvez une qualité en liens avec le poste, je suis méthodique, je sais déléguer, je fais preuve d’initiative.

Pour le défaut c’est plus difficile, évitez de parler de votre timidité ou manque d’assurance. Trouvez une qualité que vous tournez en défaut. Par exemple, je suis très exigent envers moi même donc avec les autres, cependant j’y travail pour m’améliorer.

Gardez à l’esprit que c’est avant tout votre attitude qui sera déterminante.

Le jour du rendez-vous.

Vous pouvez vaincre votre timidité au moins temporairement en laissant de côté le timide qui est en vous et en faisant parler le professionnel compétent et qualifié que vous êtes.

Vous avez fait des recherches sur l’entreprise, vous avez récolté un maximum d’informations sur le ou les recruteurs. Vous êtes prêt à répondre aux questions et à argumenter.

Maintenant, c’est à vous de savoir ce que vous voulez. Est-ce que vous voulez vraiment cet emploi ou bien c’est juste un dépannage temporaire ? Faites le point sur vos désirs et ambitions. Savoir ce que l’on veut c’est déjà s’affirmer.

Préparez vos propres questions que vous poserez à  l’employeur, même si vous n’êtes pas à l’aise montrez-lui que vous savez ce que vous voulez. Que vous avez un projet et que vous prêt et motivé pour y arriver.

Dites-vous que vous n’allez pas travailler pour lui, mais avec lui et ce, dans une recherche d’accomplissement personnel . Ce seul changement de perspective permet de gagner en confiance en soi, cette dernière est la clef qui vous permettra de vaincre votre timidité.

Positionnez-vous comme si vous aviez déjà le poste, habillez-vous en conséquence (bien évidemment, n’arrivez habillé en cuisinier ou en bleu de travail). Adoptez le langage approprié et tout ce qui permettra au recruteur de vous imaginer au poste proposé.

Le fait de vous comporter en professionnelle vous permettra également de mettre de côté votre manque d’assurance, et surtout de prendre conscience de vos capacités.

vaincre sa timidité
Maitriser son stress est la clé

Détendez-vous le plus possible.

La timidité n’est pas un frein pour réussir un entretien. Le stress qui est généré par l’appréhension de ce que va penser le recruteur, lui en est un. C’est le stress qui risque de vous faire perdre vos moyens.

En principe, vous avez tout préparé la veille donc reposez-vous et détendez-vous au maximum le jour venu. Rien ne sert de passer votre temps à « réviser  » votre entretien. Cela ne vous stressera que davantage.

Cherchez plutôt à vous divertir et vous changer les idées. Pratiquez des activités qui vous plaisent et qui vous permettront de vous relaxer.

Prenez soin de vous, allez chez le coiffeur par exemple ou dans un salon de massage. Faites de l’exercice, faire des choses positives et agréables permet d’augmenter l’estime de soi et de la sorte vaincre la timidité.

Analysez la source de votre stress, est-il dû à la peur d’échouer, à votre timidité, à la peur du jugement ? Saisir sa source vous permettra de mieux lutter contre celui-ci et ainsi aborder l’entretien dans les meilleures conditions.

Lors de l’entretien, soyez actif et non pas passif réactif.

Les premières minutes de l’entretien seront déterminantes. Regardez vos interlocuteurs dans les yeux, tenez-vous bien droit, ne croisez pas les bras, souriez, adoptez une attitude ouverte et confiante.

Plus facile à dire qu’a faire bien sûr, mais regardez comment se tiens le recruteur et imitez-le. Synchronisez votre langage corporel avec le sien. On acceptera plus facilement quelqu’un qui nous ressemble.

Dans la mesure du possible soyez actif, posez des questions mettez vous en avant, soyez professionnelle et laissez votre tempérament timoré de côté.

Pratiquez également l’écoute active, concentrez-vous sur ce que dit la personne et non pas sur ce que vous allez répondre. De cette façon, vous montrez que vous savez écouter et que vos réponses sont spontanées.

Si vous avez un projet ou une ambition particulière n’hésitez pas à l’exprimer cela montrera au recruteur que vous êtes quelqu’un de proactif, c’est à dire qui prends sa vie en main et qui ne se laisse pas porter par les événements. Cela fait toujours bon effet sur un éventuel employeur notamment si c’est en accord avec le poste proposé.

Ce qu’il faut retenir.

Vaincre sa timidité pour réussir un entretien d’embauche n’est pas une mince affaire, mais ce n’est pas impossible non plus.

N’oubliez pas de relativiser sur celle-ci, ça ne se voit sûrement pas autant que vous le croyez.

Faites le point sur ce que vous voulez vraiment et ajustez votre attitude et comportement en fonction de votre objectif.

C’est plus le stress que votre modestie et discrétion qui risque de vous faire rater cet entretien. Donc détendez-vous le plus possible, faites la part des choses.

Préparez-vous à répondre aux questions de l’employeur, mais sans faire de réponse toutes faites. Restez spontané autant que possible. Préparez également les questions que vous allez poser.

Soyez professionnelle et proactif, laissez votre tendance à l’effacement de côté. Affirmez-vous, vous avez autant de chance qu’un autre de décrocher cet emploi.

Merci de m’avoir lu.

Rejoignez moi sur facebook

N'hésitez pas à partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *